0

EDF, la prochaine bombe nucléaire

Entrée_de_la_centrale_de_Civaux

Les marchés financiers se trompent souvent ; ils sont irrationnels, chaotiques, cyniques mais parfois ils envoient des signes que peu d’observateurs veulent voir. L’action EDF valait moins de 11 euros au cours de la séance du 20/01/2016 soit une baisse des 2/3 de sa valeur depuis son plus haut de 5 ans et ce, avec des bourses pourtant bien en hausse. Adieu le Cac 40, tout un symbole ! Le marché ne croit plus en cette entreprise symbole de la nation.

Edf cumule les handicaps et pas des moindres.

Sureffectifs latents, clients sur le départ ou presque, hivers doux, tarifs jugulés par l’Etat qui a bloqué toute hausse importante depuis des années par démagogie, boulet Areva qu’EDF doit reprendre en partie, forcé à nouveau par le politique.

L’entreprise n’a pas suffisamment provisionné la retraite de ses agents ;  le démantèlement des centrales sera ruineux, les soucis des EPR s’accumulent et les clients frileux au début de l’ouverture de la concurrence vont finir par partir en nombre. Inquiets de quitter l’entreprise nationale au départ, ils comprendront tôt ou tard que la concurrence peut offrir aussi  un service de qualité. Ajoutez à cela les  fortes pertes de parts de marché pour les clients industriels, (EDF prévoit  que sa part de marché passera de 78% à 59% d’ici 2019 ! source EDF), la remise aux normes exigée des centrales après Fukushima (et l’allongement de la durée de vie), le réchauffement climatique et vous obtenez un cocktail explosif.

Certes, l’Etat a repoussé la durée d’utilisation des centrales, (+10 ans soit 50 ans)  certes des départs à la retraite ne seront pas remplacés, on parle de 4000 postes, certes les prix vont d’augmenter assez violemment dans les 5 ans pour effectuer un « rattrapage ».

Mais cela suffira-t-il pour faire face aux énormes défis et investissements auxquels est confronté le groupe avec une dette déjà forte ?  Le parc nucléaire est vieillissant et comme une vieille voiture, il doit passer plus souvent par la case garage sauf que le garage ici se chiffre en milliards ! Que faire des déchets et combien cela coûte vraiment de démanteler une centrale ? L’EPR de Flamanville devait coûter 3.3 Milliards d’euros en 2007, les chiffres réels à ce jour sont de 9 milliards(source EDF)

Demain, on verra bien….

On repousse, on reporte, on marche à l’aveugle et comme souvent, on repasse le bébé malade au ministre suivant. Tout va bien, tout est sous contrôle, on verra cela sous la prochaine mandature….Quel gâchis ! Quelle irresponsabilité !

Croyez-moi, on n’a pas fini d’entendre parler des déboires d’EDF et, à terme c’est le contribuable qui paiera  la note et même deux fois, via les tarifs qui progresseront et via ses impôts.

EDF, on vous doit plus que la lumière  disait un vieux slogan de ce fleuron français !

Merci de partager sur vos réseaux ce billet s’il vous a plu et de cliquer de temps à autres sur les pubs qui sont la seule source modeste de revenus de ce site.

Publication sur Agoravox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*