2

4 années et… un remaniement (encore)

La presse se fait l’écho d’un énième remaniement ministériel, sans doute le dernier avant l’échéance de 2017. Notre président gère son gouvernement comme il a géré le parti socialiste en son temps. Alliance, compromis, flou entretenu, cuisine interne, un petit coup à gauche pour calmer les  frondeurs, un petit signe à droite pour chasser sur les terres de l’opposition. Cela s’appelle du management opérationnel ou tactique alors que l’on attend du stratégique ; cela s’appelle du pilotage à vue alors que l’on attend une vision économique, sociale et politique de la France dans le monde.

Et pendant ce temps, les français, petits et grands, pauvres et riches, salariés, chômeurs ou entrepreneurs, attendent ou désespèrent des réformes cruciales qu’ils sont pourtant prêts à  accepter et dont ils ont besoin depuis des lustres. Qu’en pensent-ils à votre avis de ce remaniement ?

Merci de partager ce billet d’humeur s’il vous a plu et de cliquer de temps à autre sur les annonces qui sont la seule ressource modeste de ce site. Merci de votre visite. 

2 Comments

  1. Je ne trouve pas que François Hollande soit un mauvais président. Depuis qu’il est élu, il applique scrupuleusement les recettes néo-libérales dont on connait les résultats : cadeaux fiscaux aux entreprises, assouplissement du droit du travail, déréglementation de secteurs entiers de l’économie, privatisations, etc.
    Pour le reste, c’est de la communication. Si l’on lit les grandes orientations des politiques économiques de Bruxelles, tout y est. Hollande est parfaitement cohérent avec lui-même et avec les institutions européennes dominées par les libéraux.
    Voici les grandes orientations des politiques européennes. Vous verrez, tout y est (libéralisation des lignes de bus, notaires, travail le dimanche, travail de nuit, etc.) http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2015/csr2015_euroarea_fr.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*